Régis Darnault (France)
Quand j’étais enfant, mon père s’enfermait dans une pièce qu’il avait annexé et je le regardais sortir de bacs mystérieux que je n’avais pas le droit d’approcher ce qui était pour moi au départ des feuilles blanches.
Peu à peu, dans l’obscurité, la magie opérait et révélait les images prisent avec son appareil photo.
Il étendait ensuite ces feuilles pour qu’elles sèchent sur une corde comme on étend du linge.
Cela m’a toujours fasciné. Et lorsque mes parents m’ont offert mon premier appareil photo : Un Kodak Instamatic 100, cela a été comme une révélation ! J’avais une douzaine d’années. Je pouvais faire les images que je voulais !
J’ai fait mes premières armes sur cet appareil avec les conseils de mon père et l’appréhension toujours de savoir si mes photos au développement seraient réussies ou ratées.
Quelques années plus tard, je suis passé sur un Reflex 24x36 de marque Zenit – Modèle E.
C’était un réflex manuel ou on pouvait lire grâce à une molette située sur le devant de l’appareil la vitesse à régler et le diaphragme à indiquer sur la bague de l’objectif.
On réglait aussi les ASA et si on avait bien fait notre mesure de luminosité le résultat n’était pas mauvais du tout.
C’est cet appareil qui m’a aider à comprendre la photo.
C’est avec cet appareil que j’ai gardé de nombreuses années que j’ai progressé et essayer d’approfondir mes techniques.
 
On était loin du numérique que je découvrirais des années plus tard.
Aujourd’hui, je prends toujours des photos pour le plaisir sans avoir de projets ou de style bien définis.
C’est l’émotion du moment et le souvenir de ce qui restera de la photo qui me guident.
C’est l’envie de figer un moment du temps que je traverse, de fixer de bons moments que je passe avec ceux que j’aime ou la surprise de savoir ce que donnera ma photo après tel ou tel réglage ou composition ou encore le plaisir de partager avec d’autres cette passion qui me font appuyer sur le déclencheur.
Que ce soit un visage, une attitude, un paysage qui vous transmettent une émotion. Une situation comique ou plus triste qui plus tard, en les revoyant sur la photo me rappellerons ces moments.
Figer le souvenir, sentir l'émotion et essayer de la faire partager aux autres.
Instant de magie, instant de surprises, moments de partages qui durent encore et toujours pour mon plus grand bonheur.









Website

Email

Gallery Echiquier



return